Ndless

De TI-Planet Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Ndless
Logo de Ndless 3
Ndless3.png
Développeur Depuis quelques versions, principalement Vogtinator. Avant, principalement Olivier Armand (ExtendeD) et GeoGeo encore avant.
Sortie le 15 mars 2014, il y a 3 années
Version Stable (beta) / (beta)
Version de Preview Ndless 4.4 / le 21 janvier 2017, il y a 6 mois
Etat du développement indev, beta, stable, et abandonné (selon les versions)
Programmé en ARM ASM, C, C++
OS 1.1 - 1.3 - 1.4 - 1.7 - 2.0.1 - 2.1.0 - 3.1 - 3.6 - 3.9 - 4.0 - 4.2 - 4.4
Genre Kernel (via jailbreak)
Licence Mozilla Public License v1.1
Site Internet https://ndless.me/

Ndless (aussi orthographié "Ndl3ss" à partir de sa version 3.x) est un programme communautaire à grand succès au sein des utilisateurs de la TI-Nspire souhaitant faire "plus" avec leur machine que ce que TI propose par défaut.
Ce programme est en fait un kernel, qui exploite des failles de la plateforme pour autoriser l'exécution de programmes dont le format n'est pas celui de TI, et qui ne fonctionneraient pas sans. On peut ainsi le comparer aux "jailbreak" présents sur certaines plateformes mobiles comme iOS.
Ndless ouvre en effet la porte à la programmation directement en Assembleur, en C, et officiellement depuis la révision 3.1 beta r825 en C++.

Fonctionnalités

  • Jailbreak des calculatrices TI-Nspire, installant une interruption capable de lancer des programmes écrits en langage Asm, C ou C++ et compilés pour Ndless via son SDK.
  • Autorise le lancement automatique d'un programme au démarrage de la calculatrice, si ce programme est placé dans /ndless/startup

Ces deux fonctionnalités de Ndless permettent, en utilisants les-dits programmes natifs, de démultiplier les fonctionnalités de la TI-Nspire. Il est alors entre autre possible :

  • De lire des images ou des vidéos sur la calculatrice
  • De connecter un clavier et/ou une souris à la calculatrice
  • De lancer des émulateurs de consoles de jeu sur la calculatrice (NES, Gameboy, Gameboy Color, Gameboy Advance)
gpSP, émulateur de Gameboy Advance, en C
  • De dumper le contenu de la calculatrice pour pouvoir l'émuler sur ordinateur (OS, diags, boot1 et 2)
  • D'installer de nouveaux OS originellement inadaptés, tiers, ou modifiés, comme Linux grâce au programme nLaunch
  • De profiter d'une console Python (via Micro Python), JavaScript (via Duktape)
  • ...

Problématique de l'anti-downgrade

Depuis des années, la communauté TI-Nspire oeuvre pour l'ouverture de cette plate-forme, c'est-à-dire pour que les utilisateurs puissent exploiter ce matériel au maximum de ses capacités.

Ainsi est né, quelques années après la sortie de la plateforme, Ndless, un canevas permettant d'exécuter des programmes en langage machine ayant le contrôle total de la machine (pas limité par l'OS de TI) et donc notamment de ce que fait le processeur.

L'absence d'une version transversale de Ndless est due au fait que Ndless n'est pas un programme officiel, et que Texas Instruments le combat activement depuis le système 2.1. En effet, pour s'installer Ndless exploite des failles du système TI-Nspire. Mais toute faille exploitée se voit alors rapidement ou corrigée ou bloquée par Texas Instruments dans la version suivante du système, ce qui force Ndless à toujours utiliser de nouvelles failles (et leurs découverte et exploitation prend un temps considérable aux développeurs).

  • Il suffit de ne pas mettre à jour son système TI-Nspire, penserez-vous?

Sauf que Texas Instruments incite à la mise à jour du système via nombre de popups automatisées. De plus, les nouvelles TI-Nspire commercialisées finissent toujours par venir préchargées avec le dernier système - ce n'est donc pas une solution pour les nouveaux utilisateurs.

  • Il suffit de réinstaller une version antérieure du système, me direz-vous?

C'était en effet possible jusqu'en juillet 2010. A cette date-là, le dernier système 2.1 a activé une protection dormante, prévue dès la conception mais non utilisée jusque là, que nous avons appelée la "protection anti-downgrade du système". Le système 2.1 ainsi que tous les systèmes ultérieurs depuis, inscrivent dans une zone mémoire non accessible à l'utilisateur et non réinitialisable par un menu officiel, une version minimale de système installable ; toute version de système antérieur à cette version étant systématiquement refusé.


Historique des Versions

Version Date Compatible OS Nouveautés
1.0 26/02/2010 1.1
1.1 31/07/2010 1.1
1.1.1 16/10/2010 1.1
1.1 prototypes 13/03/2011 1.1 prototypes non-CAS
1.2 prototypes 07/03/2011 1.2 prototypes CAS
1.2 11/11/2011 1.2
1.3 26/12/2010 1.3
1.4 26/12/2010 1.4
1.7 04/12/2010 1.7
2.0 26/02/2011 1.7

2.0.1 2.1.0

3.1 19/01/2012 3.1 Support des TI-Nspire CX

Résistance aux reboot Nouvelles fonctions: on_key_pressed(), show_msgbox_2b(), show_msgbox_3b(), is_cx, is_classic, has_colors, hwtype, IO, IO_LCD_CONTROL, lcd_incolor(), lcd_ingray(), lcd_isincolor() Nouveaux syscalls: ftell(), truncate()

3.1 r538 08/02/2012 3.1 Support des associations de fichiers (extensions *.*.tns)
3.1 r540 11/02/2012 3.1 Support des programmes au démarrage, fonction nl_isstartup()
3.1 r611 14/04/2012 3.1 Ajout des fonctions show_msg_user_input(), show_1numeric_input() and and show_2numeric_input() grâce à Levak
3.1 r765 20/04/2013 3.1 Support de HIDn
3.1 r786 08/05/2013 3.1 Support des TI-Nspire CM
3.1 r825 15/06/2013 3.1 Support du C++
3.1 r848 18/07/2013 3.1 Debugging en C, C++ et Asm
3.1 r914 02/2014 3.1
3.6 r1006 15/03/2014 3.6 Pour OS 3.6. Non reboot-proof, mais pas besoin d'ordinateur pour l'installation
3.9 r2000 23/02/2015 3.9 Pour OS 3.9 (Clickpad) et 3.9.1 (CX). Non reboot-proof.
4.0.3 r2001 02/01/2016 4.0.3 Pour OS 4.0.3 sur CX et CX CAS. Non reboot-proof, mais pas besoin d'ordinateur pour l'installation
4.2 r2004 19/02/2016 4.2.0 Pour OS 4.2.0 sur CX et CX CAS. Non reboot-proof, mais pas besoin d'ordinateur pour l'installation
4.4 r2005 21/01/2017 4.4.0 Pour OS 4.4.0 sur CX et CX CAS. Non reboot-proof, mais pas besoin d'ordinateur pour l'installation

Voir Aussi